Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 14:46

 


Mail adressé par Thomas Legrand à autistes sans frontières, au sujet du film "le mur ; la psychanalyse à l'épreuve de l'autisme"

 

Nom : Legrand

Prénom : Thomas

Email : t.legrand@gmail.com

Code postal : 75

Ville : Paris

 

Message :

 L'ensemble des commentaires de mères d'autistes ne montre pas une grande capacité à la remise en cause... Certes, le discours des psychanalystes ne doit pas être facile à entendre pour vous. Mais quand la seule réponse que vous leur faites est qu'ils sont fous, archaïques, dépassés par la science moderne, quand vous affirmez qu'ils accusent les

pauvres mères de tout et de son contraire, vous ne faites que confirmer ce qu'ils affirment : au début de l'histoire d'un enfant autiste, on trouve en général une mère rigide (incapable de la moindre remise en cause), utilisant son enfant pour réaliser ses propres fantasmes de toute-puissance.

 

Ce documentaire montre que le discours des psychanalystes est posé et construit. La documentariste avait préparé des questions dans le but de les déstabiliser. Il aurait été intéressant de voir le propre visage de la documentariste (qui reste caché...) quand elle s'aperçoit qu'aucune de ses questions n'a l'effet qu'elle espérait : tourner les psychanalystes en ridicule.

 

Mères d'enfants autistes, répondez une par une aux affirmations des psychanalystes, avec si possible, un discours aussi posé et construit que le leur. Quand vous ne faites que répondre par la moquerie, et la foi aveugle dans ce que vous appelez un "consensus" de la "science moderne" (consensus qui n'a jamais existé, ce documentaire ne fait que le prouver (à moins d'exclure par définition les psychanalystes du certificat de "scientifique moderne")), vous ne faite que confirmer ce qu'ils affirment.

 

Certes, le discours des psychanalystes est parfois intransigeant.

Demandez-vous pourquoi. A quoi est conduit un psychologue, un observateur neutre, quand il se retrouve face à des mères montrant tant de hargne? On ne

peut pas sauver un enfant autiste en demandant gentiment à sa mère si elle veut bien accepter qu'on l'éloigne un peu de son enfant en souffrance, en

lui demandant gentiment si elle veut bien se remettre un peu en cause. Si on n'est pas ferme avec ces mères hargneuses, l'enfant autiste n'a aucune chance de s'en sortir.

 

Dernière chose : s'il y a bien un discours ridicule, c'est celui de prétendre prouver que le discours adverse est faux avec un seul contre-exemple (la famille en forêt avec la mère gentille et dynamique sous

fond de musique douce et gentille). A ce petit jeu on peut opposer beaucoup d'autres exemples. Il y a moins de deux semaines par exemple, à Martigues,une mère dépressive tue son fils autiste et se suicide :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/11/13/une-mere-de-famille-de-martigues-tue-son-fils-autiste-et-se-suicide_1603127_3224.html

 


La personne qui gère le blog "psychologie, mathématqiues et choses connexes" a répondu à ce mail - 18 Décembre

 

Autismes et sophismes

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tony Reix 17/12/2011 11:15

Soigner consiste à essayer toutes les méthodes connues pour aider le patient à aller mieux. Cela implique qu'il faut mettre en concurrence ces différentes méthodes et mesurer leur efficacité à
l'aune des résultats qu'elles apportent, tant pour le patient, pour ses proches, que pour la communauté.
Pour la psychanalyse, il n'y a jamais eu de preuve fournie, basée sur de larges études scientifiques. La psychanalyse n'est pas une science, c'est un délire, comme Lacan lui-même l'a dit.

Je n'ai pas d'enfants autistes. Mais, depuis peu, je découvre ce monde, et ce que je vois et lis me révolte. Face à la souffrance de ces familles, les psychanalystes perpétuent une situation
intolérable dont l'Etat est complice en refusant de mettre de l'ordre dans le métier de psychothérapeute : l'interdire à ceux qui n'ont pas les formations de base (Master en psychologie ou Doctorat
en Médecine), et contraindre les autres à utiliser d'autres méthodes qui ont fait leur preuve ailleurs.

La psychanalyse n'a jamais apporté la preuve qu'elle vaut mieux qu'un effet placébo ou que de parler à une âme charitable. C'est d'ailleurs pour cela que, partout ailleurs dans le monde (sauf
Argentine), d'autres méthodes, qui ont été évaluées par des agences gouvernementales indépendantes, sont largement utilisées.

Si la psychanalyse continue d'avoir un tel poids en France, c'est à cause d'une collusion d'intérêts et d'un lobbying intense de cette secte pour maintenir leur pouvoir (source de revenus).

La psychanalyse représente seulement 1,5% des papiers écrits dans le monde (en 2005) sur la psychologie et la psychothérapie. Pourquoi a-t-elle un tel poids en France ? Vous connaissez la réponse :
votre obstination à répéter comme des perroquets ce que Freud et Lacan ont dit sans avoir jamais le courage de remettre en cause vos erreurs passées et de voir que, depuis la mort de Lacan et
Freud, le monde a changé !

Les psychanalystes traitent de "dressage" l'application des méthodes comportementales permettant à ces enfants d'être plus autonomes. Mais ces méthodes rendent la vie de ces autistes et de leur
famille moins difficiles ! Souvent même, ces méthodes aident ces enfants à développer une partie des compétences intellectuelles que leurs troubles biologiques, d'origine génétique essentiellement,
les empêchaient d'acquérir. Pour la société également, mieux vaut un autiste qui arrive à vivre, tant bien que mal, chez lui ou dans sa famille, plutôt qu'être enfermé dans un lieu où on ne fait
pas grand chose d'utile pour lui et qui coûte une fortune.

Pour conclure, les enfants autistes ne se sont pas enfermés volontairement dans une bulle (de savon, pour reprendre l'ignoble expression du psy du documentaire), ils sont prisonniers d'un corps et
d'un esprit qui n'ont pas les moyens pour communiquer avec et comprendre le monde extérieur comme nous le faisons, nous autres humains "normaux". Ils sont DIFFéRENTS ! Aux médecins d'appliquer des
méthodes différentes et adaptées pour les aider.
La psychanalyse peut être utile pour des patients adultes et disposant des outils pour communiquer et comprendre le monde et les autres (c'est, d'ailleurs, ce que je pratique), en parallèle avec
d'autres méthodes, mais pas pour des enfants autistes !

Tony

Olivier Bousquet 17/12/2011 01:37

Merci pour la diffusion de cet article qui renforcera la décrédibilisation massive de la « cause » psychanalytique.
L’auteur écrit :
« on trouve en général une mère rigide (incapable de la moindre remise en cause) »
Même vos pairs Professeurs de psychanalyse vous contredisent en se défendant de soutenir cette thése dans le club de la CIPPA.

Cher Monsieur, pour établir un dialogue il est nécessaire qu’une situation équitable soit instaurée. Et tant qu’un médecin à le pouvoir sur tous les dossiers sociaux d’un enfant et de sa famille,
non, une mère ne pourra pas vous argumenter en face, posément, un avis divergent ou contraire au votre.

Venez faire un tour avec moi dans un service de psychopathes, ou d’hospitalisation d’office au long cours, où le plus frêle fait un mètre quatre vingt et quatre vingt kilos. Nous verrons comment
vous instaurez un dialogue posé et argumenté en tête à tête en cas de désaccord avec ces messieurs. Et il n'y a que ds messieurs.

"On ne résous pas les problèmes avec les modes de pensée qui les ont engendrés"disait Albert Einstein
Mais pour vous, peut être qu’il n’y a pas de problème.
Alors, s'il n'y a pas de problème, pourquoi vous réagissez à ce film ?

Catherine 17/12/2011 01:34

Mon cher Thomas,
La hargne de vos mots n'a d'égal que votre bêtise. Je suis mère d'un jeune homme autiste, beau comme la mer (oui j'ai fait exprès, ce n'est pas mon inconscient qui parle, je n'en n'ai point au sens
de celui de Freud), calme parfois, déchaînée lorsqu'il y a du vent (c'est sensoriel), aussi fascinant qu'une vague qui ne prévient pas. Mais heureusement pour moi, j'ai appris à anticiper et à
prévenir donc il n'a rien d'une vague.
Les idées reçues à cause de la psychanalyse empêchent qu'il soit bien considéré, compris, aidé, le laisse dans le vague. La psyK l'empêche d'être tout simplement parce que la psyK n'a jamais
compris le fonctionnement différent de l'autisme. Mais je ne vais pas vous faire un cours...
Je ne suis pas hargneuse, je suis juste désolée. Je ne peux pas vous en vouloir. Voyez-vous, j'ai appris très tôt à comprendre l'autre, à ne pas lui en vouloir pour ses déficiences. C'est une force
innée chez moi, comprendre l'autre. Alors je vous comprends, vous ne pouvez pas comprendre, je ne peux donc pas vous en vouloir.
Que vous trouviez les mères hargneuses est votre droit, hélas cela ne fait que confirmer votre perception des choses mais ne fait pas avancer le débat.
Je pourrais vous le confier pour que le fils d'Agnès ait un copain avec lui.
Vous verrez de quelle façon ils sauront tous deux vous rendre la vie merveilleuse.
Pendant ce temps, j'irai faire du ski avec Agnès et nous vous enverrons une carte postale, sans hargne, promis ! Catherine

agnes fonbonne 17/12/2011 00:44

Mon cher Thomas, je compte partir 15 jours faire du ski, et je suis persuadée que vous serez ravi de vous occuper de mon fils autiste de 24 ans.

Il n'est pas agressif du tout, mais ne parle pas, ne sait pas s'alimenter seul, ne sait pas se laver seul, ne sait pas s'habiller seul chez lui, sait se déshabiller seul 53 fois par jour dans la
rue, se masturbe 27 fois par jour, doit être essuyé six fois par jour lorsqu'il fait caca, ne dort pas, jamais, aime qu'on lui masse le dos, mais juste un peu, ne montre aucune opposition au
changement de lieu ou de gens, ne pleure jamais, crie parfois, fait des crises d'épilepsie de 28mn et 40 secondes sans débander, casse ses jouets en riant, câline en brisant 5 côtes, lèche les
larmes de sa mère quand elle pleure, tire la queue du chat, déteste Fisher Price et ses crocodiles en plastique, en a soupé des crétins mutiques des CMP, déteste les repas thérapeutiques mais adore
les frites au ketchup, est sourd comme 36 pots, idiot comme une huître et beau comme un coeur.

Bien sûr, ce tableau n'est pas exhaustif, loin s'en faut, mais il y a des choses que vous devez connaitre quand même. Je paye 10€ de l'heure, au black évidemment, mais c'est entre nous ! si
l'annonce vous intéresse, je vous envoie moi numéro de téléphone en message privé.Mais je suis certaine que ma proposition vous passionnera, même gratuitement. A très bientôt j'espère ! Agnès

Pere Castor 16/12/2011 20:49

Il y a son mail en tete du message, facile de lui répondre. Je l'ai fait.

Présentation

  • : autisme
  • autisme
  • : Vue générale de l'autisme en France, témoignages.
  • Contact

Profil

  • mag2
  • Autre blog :
http://blogs.lexpress.fr/the-autist/
  • Autre blog : http://blogs.lexpress.fr/the-autist/

Humour