Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 20:38

Mon mari est tombée par hasard sur une thèse présentée en 2005 à l'Université de sciences humaines à Grenoble: je la mets en lien

prise en charge des enfants autistes à l'école : Réalités et Exigences

Attention, elle fait 800 pages !

L' auteur de la thèse, 
Chao-Yun, Robert Huang 
est de Taiwan. Il a enquêté dans plusieurs structures éducatives.
A cette époque il n'y avait pas encore le rapport Chossy, la loi sur la scolarisation des enfants handicapés n'était pas passée.

Mes impressions

J'ai l'impression, en ayant parcouru cette thèse, que l'auteur a voulu, entre autre, répondre à la question suivante.
 Comment la façon de voir l'autisme peut elle influencer  le choix de l'enseignement utilisé ?

Il apparaît clairement que la façon de voir l'autisme s'inspire de la psychanalyse: pour beaucoup de personnes interrogées, y compris le médecin actuellement coordonnateur du
CADIPA, c'est une psychose, un trouble de la personnalité, qu'on peut en sortir, avec une prise en charge psychanalytique très importante pour l'enfant et les parents.

On s'aperçoit alors que pour les encadrants  il n'y a pas de nécessité d'éduquer, scolariser un enfant autiste,  que ce n'est pas de cela qu'il a besoin en fait.


Ce que j'ai pensé ensuite

Je prends conscience qu'en fait pour une enfant autiste il n'y a pas de programme d'éducation spécialisé officiel, pas d'objectifs pour la fin du trimestre ou de l'année, pas d'évaluation officielle pas de pression du coté des enseignants, pas de formations non plus. Pratiquement aucun suivi scolaire, alors que l'on met tant de pression sur la "réussite scolaire" pour un enfant ordinaire.

Personne n'attend rien de ces enfants...
Ils sont mis de coté, parce justement on pense que le coté éducatif n'est pas une nécessité pour eux. C'est une nécessité juste pour les parents.

Les encadrants ne sont pas renforcés: il n'y a pas de raison suffisante qui les encourageraient à faire des choses spécifiques. Parce qu'il n'y a pas de motivation, de moteur interne.

Et on ne peut pas demander à un enseignant, formé ou non, d'élaborer lui-même un programme, de créer lui-même des critères d'évaluation. Ce n'est pas sa mission, sa fonction. C'est à l'inspection de l'éducation nationale de faire cela.

Je pense qu'un enseignant a une conscience professionnelle, et qu'il souhaite toujours, toujours, la réussite de ses élèves.
En tout cas, c'était mon cas, et je pense êter représentative.

Je sais qu'un enfant a beaucoup de choix à faire dans la vie pour son avenir, qu'il y a plein de routes possibles pour lui, tout est ouvert, tout est possible, au début en tout cas. Pour moi c'est ça l'avenir, c'est avoir le choix de décider de ce que l'on va faire plus tard, ce n'est pas qu'une seule route qui finit en impasse.
 
Les choix qu'un enfant fera, ou que ses parents feront seront, seront pas mal conditionnés par sa réussite scolaire, il y a véritablement un enjeu à l'école, il y a d'aillleurs beaucoup trop d'enjeu.

Mais si on fait comprendre à ces enseignants ou "éducateurs" que tel élève n'a pas obligation de réussite, car son avenir est déjà toute traçé dès lors qu'il a un diagnostic d'autisme, alors
...à quoi bon faire des efforts, puisque une seule route est possible ?

Le fait qu'il n'y ait pas de programme scolaire officiel adapté pour mon fils, c'est une révélation pour moi, cela se passe de commentaires.

Depuis 2005 les enfants handicapés ont le droit aussi à l'école, et cela grâce au député de la loire Mr Chossy.

Les enfants autistes maintenant ont le droit d'aller à l'école. Il reste à faire comprendre aux éducateurs que ces enfants doivent recevoir une éducation comme toute personne vivant en société, que c'est vital, pour tout le monde.

En France, on laisse croire, via les médias, psychanalystes, livres vendus en librairie, que l'autisme c'est une maladie mentale, incurable. Qu'il faut attendre "l'émergence du désir chez le sujet autiste".

Alors on attend...
et en attendant on place les enfants quelquepart, dans une structure, "en attente".

Mais justement c'est une croyance. Ce n'est pas la vérité, c'est faux tout ça !

On a cru que c'était ça, l'autisme, mais on s'est rendu compte un jour que c'était faux...sauf en France.

Partager cet article

Repost 0
Published by groda et ptitsa
commenter cet article

commentaires

Robert HUANG 02/06/2010 19:39


Bonjour,
C'est Robert HUANG. l'auteur de la thèse
Je suis actuellement" Assistant Professor " (un poste qui est équivalent en France comme le " Maître des conférences) au Département de " l’Education Comparée à L’Université Nationale de Chi Nan,
Taiwan.

Je vous félicite de créer ce site si formidable.

C'est vrai qu'avant éduquer les enfants autistes, il est évident d'avoir des connaissances correctes sur l'autisme. Sinon, on va perdre du temps. L'autisme n'est pas une maladie mentale. A
Taiwan,les enfants autistes sont scolarisés depuis les années 80.

J'ai une chance d'inviter M. Ghislain Magerotte chez nous en 2009, il y a quelques photos de la prise en charge dans une école primaire. Vous pouvez y aller voir chez mon facebook :Robert HUANG
NCNU Taiwan

Bon courage et bonne continuation.

Robert


groda et ptitsa 22/06/2010 08:56



oh merci!!


en fait j'ai arreté de remplir ce blog, tout simplement parce que je n'y voyais pas quoi metter d'autre.


 


Bravo pour voter thèse!


je suis touchée de votre message!


je vois que ça a bien tourné finalement les choses pour vous!


amicalement!



groda et ptitsa 10/01/2010 21:43


Oui, le livret de l'EN est un bon début! pour l'instant ce livret n'est pas dans les écoles..esperons que ce ne sera pas à moi de faire le médiateur entre l'inspection et l'école, et que
l'inspection saura exploiter ce livret.


Norma Pecho 10/01/2010 20:33


Tout à fait d'accord avec vous.
On commence à percevoir , cependant,quelques contributions très intéressantes .
Le guide «Scolariser les élèves autistes ou présentant des troubles envahissants du développement» que vient d'être édité est peut-être le commencement (au moins au niveau de l'EN).


ptitsa 10/01/2010 13:37


merci! J'aimerais bien maintenant que l'autre personne du blog apporte son témoigngage concrètement sur la façon dont son fils est scolarisé..


Maria Forest 10/01/2010 12:18


Bravo pour cet article! Tu décris le problème tel qu'il est exactement!


Présentation

  • : autisme
  • autisme
  • : Vue générale de l'autisme en France, témoignages.
  • Contact

Profil

  • mag2
  • Autre blog :
http://blogs.lexpress.fr/the-autist/
  • Autre blog : http://blogs.lexpress.fr/the-autist/

Humour