Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 18:06
Jeudi 19 Avril "Le téléphone sonne"
 
 
Peut-elle, doit-elle renouveler ses pratiques ?
Les adeptes de Freud sont-ils menacés par des intégristes de l’inconscient qui refusent toute évolution ?

 

 

 

J’ai un enfant autiste, et j’affirme sans l’ombre d’une seule hésitation que l’approche psychanalytique est totalement inefficace au mieux, néfaste au pire concernant son évolution.
 
 
 
Notre enfant a été jugé et condamné, viré de l’école au bout de deux jours de maternel, l’hôpital de jour aurait du être son avenir.
Nous nous sommes battus contre tous ces gens là, une institutrice qui l’a pris comme un « défis », une façon de faire adapté, on n’a jamais lâché, on ne lâchera pas… malgré tous ces psys, maintenant, il est en CM1 sans année de retard, plus de psy, une AVS maintenant à mi temps, une scolarisation à plein temps, heureux de vivre et un avenir maintenant qui se dégage….
 
Nous n’avons pas les mêmes valeurs… Vous, psychanalystes, prônez des valeurs humanistes en apparence, mais dans les faits, on peut parler de sacrifices d’enfants, de familles… des destructions méthodiques.
Je suis un intégriste rétrograde, nous nous sommes battus ma femme et moi contre des gens comme vous pour notre enfant.
 
 
Les velléités psychanalytiques, nous avons su les éviter, ou faire en sorte que cela ne fasse pas de dégât, mais ce fut dans notre parcours un handicap supplémentaire car il ne faut pas oublier que ces gens là peuvent nous coller une enquête sociale dans la poire, peuvent tenter de nous l’arracher si on dit réellement ce que l’on pense d’eux.
 
 
C’est donc une embûche de plus dont nous sommes maintenant débarrassés.
C’est par le fait d’être débarrassé de cet épineux problème (l’approche psychanalytique) que je peux maintenant témoigner… Avant je ne l’ouvrais pas trop de peur d’être traité de parent indigne, qu’on nous enlève notre enfant.
 
Je ne suis pas « contre » la psychanalyse en elle-même… si quelqu’un veut se faire psychanalyser, qu’elle le fasse… la liberté est pour moi un respect.
Cependant, nous en tant que parents d’autiste, nous ne pouvons pas échapper à cette approche dans l’état actuel des choses.
 
 
Ainsi, nous sommes jugés, soit ouvertement soit par « derrière », on tente de mettre en opposition père et mère par le biais de jugement et de culpabilisation.
On tente de nous faire craquer, on nous met la pression, et les couples survivant (10% environ, le reste divorce) ne peuvent qu'être des couples en béton car entre le problème de l’autisme en lui-même et de surcroît, l’approche psychanalytique qui nous est imposée, c’est le « double effet kisscool », double peine.
 
 Finalement, nous ne sommes que des survivants, vos propos décapitent nombres d’espoirs chez des gens fragiles et manipulables, qui voient chez les pontes de la psychanalyse des messies, des messies qui détruisent méthodiquement tout espoir.
 
 
 
 
Je refuserais toute évolution ? Notre enfant réussit alors qu’avec l’approche très évoluée de ces chers psychanalystes, il serait aujourd’hui un enfant non verbal (qui ne parle pas) à s’auto mutiler, gavé de médoc dans un sombre hôpital de jour payé par l’état 600 à 800€ / jour.
 
 
 
Se battre pour nos enfants revient maintenant à être traité d’intégriste rétrograde. Pas de mal, on est blindé, ne vous inquiétez pas, on a le droit à tout avec vous .
 
 
Je suis traité d’intégriste par l’introduction journalistique, je ne vous en veux même pas, notre enfant réussit et on vous em…. rde très cordialement.
 
 
 Luc Wilquin

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : autisme
  • autisme
  • : Vue générale de l'autisme en France, témoignages.
  • Contact

Profil

  • mag2
  • Autre blog :
http://blogs.lexpress.fr/the-autist/
  • Autre blog : http://blogs.lexpress.fr/the-autist/

Humour