Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 20:22

 Réponse d'une maman française à des justifications d'une étudiante favorable à la psychanalyse dans la prise en charge de l'autisme

 

Un reportage sur les classes inclusives en Belgique est visible ici 

 

"Je vais vous raconter une histoire, celle de mon fils, qui à près de 5 ans, ne parlait pratiquement pas, n’était propre ni de jour ni de nuit, et ne s’alimentait que de « Petit Gervais ».

 

Il ne savait même pas que j’étais sa mère, puisqu’il appelait « maman » toutes les femmes de ma tranche d’âge.

Je communiquais mieux avec n’importe quel bébé rencontré dans la rue.

En 3 mois dans une école spécialisée belge, il parlait couramment, il était propre, il mangeait des aliments solides, il croisait le regard, il communiquait enfin vraiment. Oui, il a connu les « renforçateurs », ce « dressage », comme disent certains. C’est cependant cela qui nous a permis à tous de vivre dans le même monde, alors que nous vivions dans des mondes séparés. C’est la clé qui a ouvert la pièce où il était enfermé, et il y a belle lurette que la porte est ouverte et ne se referme plus : plus besoin de clé depuis longtemps.

 

J’ai eu le privilège rare d’assister une deuxième fois à la naissance de mon fils, en trois fois moins de temps qu’il en faut pour une grossesse.

 

Il y avait si peu de différences avec les autres Français : seulement une frontière à passer.

Quelle chance j’ai eue d’épouser un Belge.

 

Au bout de presque 3 ans, il a changé d’école puisque celle-ci n’intervenait que pour les déficiences intellectuelles et qu’il avait rattrapé tout son retard. Il est allé dans une autre école spécialisé, qui intervenait pour les enfants à besoins spécifiques mais aussi sans déficience intellectuelle.

Au bout d’un an, il a rejoint une classe réellement inclusive (un groupe d’enfants à besoins éducatifs particuliers dans une classe ordinaire dans une école ordinaire). Il est maintenant non seulement le meilleur élève de son école, mais aussi le meilleur élève de primaire de la fédération Wallonie/Bruxelles.

 

En France, il aurait été dans un Hopital Psychiatrique de jour, s’il y avait eu de la place (rien que le fait qu’il ne soit pas propre). Parlerait-il couramment à l’heure qu’il est, serait-il propre, mangerait-il normalement ? 

 

Ce n’est pas le seul. La deuxième école dont je parle a eu autant de réussite avec un enfant atteint de forme grave d’épilepsie, qui était au même stade que Wolfgang à 5 ans. Aujourd’hui, il poursuit ses études dans un collège des plus prestigieux de Belgique où il est l’un des meilleurs éléments.

 

Il n’y a pas qu’eux. Alors, vous reviendrez me parler des succès de la psychanalyse quand vous en aurez de semblables avec la seule psychanalyse, sans vous abriter derrière un éclectisme alibi. Donnez-moi la part de réussite de la psychanalyse seule pour prouver qu’elle est efficace dans l’intervention pour l’autisme"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REVIGNE N. ROSELYNE 28/07/2013 21:12

bonjour,
je suis tres heureuse pour votre fils mais moi je cherche toujours une ecole digne de ce nom pour mon enfant de 12 ans dans mon pays le Gabon il n ya pas d ecole specialise pour ces enfants la j
aimerais bien que vous me donner plus d information concernant cette etablissement specialiser s il vous plait l avenir de mon fils en depend.
Encore merci.

Présentation

  • : autisme
  • autisme
  • : Vue générale de l'autisme en France, témoignages.
  • Contact

Profil

  • mag2
  • Autre blog :
http://blogs.lexpress.fr/the-autist/
  • Autre blog : http://blogs.lexpress.fr/the-autist/

Humour