Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 10:33

     Avril 2012 : le Conseil d'Administration de l'Université de Lille III a décidé de ne pas examiner la demande de Licence Pro pour former des éducateurs ABA.

 

Ne pas examiner cette demande, alors que la filière pro licence est prévue dans le plan autisme, et que A.B.A est retenu par la H.A.S, cela évoque :

 

- Une obstruction d’accès aux soins par le refus de former des professionnels avec les compétences recommandées par la H.A.S

 

- Une ignorance volontaire, négation de la condamnation de la France par le Conseil de l’Europe pour non respect des droits fondamentaux d’accès aux soins et à une éducation adaptée.

 

- Une contribution à la mise en danger de personnes particulièrement vulnérables, avec la certitude de diminuer les chances d’accès à une autonomie et un épanouissement optimal.

 

 

  • Conséquences sur le terrain

 

Ne pas ouvrir de formation universitaire en ABA va activer encore plus la privatisation de ce secteur : l'ABA, qui est déjà un business, va le devenir encore plus . Les rares formations seront chères, pas forcément de bonne qualité car là ce qui compte c'est la rentabilité des professionnels, qui seront surdemandés.

Les parents qui, se contenteront de ce qui est offert, tout en en attendant beaucoup, vont au devant de grosses déceptions. Donc de grosses critiques de l'ABA.

 

 

 

  • Programme utilisant l'ABA et formation des professionnels

 

Le terme "méthode ABA", cela ne veut rien dire en soi.  Il faudrait plutôt dire quelque chose comme : les objectifs d'un programme utilisant l' ABA sont d'enseigner des compétences ( sociales, académique, communication, autonomie..), en analysant ses comportements, de façon à mettre en place ensuite des procédures qui permettront de les modifier ou d'en créer de nouveaux.

Tout cela demande une formation théorique de base très solide, beaucoup de pratique, une très bonne supervision du professionnel, faite de près, pour qu'il puisse corriger ses erreurs. Beaucoup de rigueur car des procédures mal appliquées ou une évaluation des compétences de l'enfant mal faite, peut conduire à l'effet inverse.

 

 

  • Programme utilisant l'ABA et environnement familial

 

Et bien sur cela demande énormément d'investissement aux familles qui, pour assurer la cohérence du programme ABA doivent appliquer aussi ces procédures à la maison, qui doivent aussi appliquer le programme mis en place.

 

Les parents doivent être rigoureux, remplir eux aussi des feuilles de données pour mesurer les progrès, Remplir, en cas de trouble de comportement,  des fiches de analyse fonctionnelle pour identifier sa fonction.   

 

On dit souvent "contentez vous d'être parent"...mais lorsqu'on met en place un programme éducatif utilisant l'ABA, il faut bien se mettre dans la tête que nous devenons aussi des professionnels : nous avons alors énormément de pression, pour faire avancer notre enfant. Nous devons communiquer énormément avec les psychologues, les intervenants. Nous devons être "dedans" et très rigoureux dans nos façons de réagir. Parfois, nous devons nous filmer entrain de réagir, pour savoir si on n'encourage pas sans s'en rendre compte un comportement que l'on voudrait décourager.

 

 

 

  • Un programme inhumain ?

 

Les parents qui associent un programme ABA à une baguette magique, se font des illusions.

L'efficacité d'un programme dépend énormément  des parents.

Je pense personnellement que très peu de parents ont les capacités, ressources, temps, pour s'investir correctement. Je pense donc que un programme ABA, comme décrit dans les études qui démontrent son efficacité, n'est pas pour toutes les familles.

Cela peut paraître en effet inhumain lorsque les parents sont lâchés dans la nature, sans guidance, avec des procédures à appliquer. Cela met une pression difficilement tenable.

Si les parents sont suffisamment motivés, et surtout encadrés, cela devient déjà plus gérable. Hélas en France, ce n'est pas encore ça : des professionnels, il n'y en n'a pas assez, car les formations approfondies n'existent pratiquement pas. Et apparemment, les recommandations HAS, le futur plan autisme ne changeront pas cette réalité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 12:40

 

     Situation de Florent Calvache, jeune autiste, qui, avec sa mère Karine Gaudeneche, vivent un cauchemar.

 

 

Depuis de longs mois, des amis à Karine suivent avec attention ce que vit Florent à l'Institut Médico Educatif du Val de Saône à Montanay, dans le département du Rhône.

Une enquête judiciaire est en cours suite aux agissements douteux du directeur concernant la médication de Florent, qui aura bientôt 21 ans.

 

Ses amis sont informés de faits permettant de démontrer  que le directeur de cet IME,  Jean-Christophe Brenier, fait vivre un calvaire à la famille de Florent, en effectuant des pressions psychologiques insoutenables et en se servant de Florent pour atteindre sa maman et son beau-papa.

 

Le directeur s'est opposé à la proposition faite par le Dr Bouthors du CADIPA ( centre alpin de diagnostic précoce de l'autisme ) de faire venir dans l'établissement une équipe mobile afin de gérer Florent, le temps de trouver une orientation la mieux adaptée à sa pathologie.  

 

06 avril 2012 - Le directeur  convoque Karine Gaudeneche pour lui apprendre sans détour que Florent sera viré purement et simplement de son établissement le jour de son 21 ème anniversaire, soit le 27 avril prochain.

 

Cette décision si elle est appliquée, risque d' engendrer de graves répercussions psychologiques sur l'équilibre de Florent. En effet, ce jeune homme vît en IME depuis l'âge de 3 ans et un retour au foyer, le privant de ses amis, de ses activités et de ses soins provoquera sans nul doute de graves séquelles. Sa maman se retrouvera seule à gérer un jeune homme autiste très perturbé par ces changements. Elle risque de ne pas tenir le coup. 

 

18 Avril - Suite à la mobilisation des parents, de l'Agence Régionale Santé, la Maison De l'Autonomie prolonge  l'admission de Florent à l'IME pour une durée de un an et demi.

Une équipe mobile est daccord pour assurer un soutien humain au personnel de l'IME, 3 jours par semaine.

 

25 Avril - Le directeur annonce que, même avec ce décret de prolongation, il refusera de garder Florent dans son IME. Il se met ainsi hors la loi.

 

27 Avril - Florent a 21 ans : il est viré, malgré le decret. On annonce à sa maman que si elle revient Mercredi 02 Mai à l'IME, ils ne l'accepteront pas.

 

Le directeur est protégé derrière une association gestionnaire d'établissements, dont le sien, qui est très puissante. Il s'agit d' OVE

 

Ses parents aujourd'hui, sont prêts au pire.

Le beau papa de Florent, qui s'est battu de toutes ses forces, est gendarme et est en possession d'un revolver. Il n'hésitera pas à s'en servir.

 

 

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 17:59

Une relation Suédoise va écrire un article sur l'autisme en France, pour le webmagasine Néo qui traite de Société, Politique etc..

On me demande comment on traite l'autisme en France, et les raisons qui font que je veux m'exiler en Suède.

 

Voici ce que je veux répondre

 

En France c'est le secteur psychiatrique qui est en charge des enfants autistes. L'autisme est considéré par une grande majorité des professionnels comme étant la pire des psychoses : lorsque ils suspectent de l'autisme chez un enfant, souvent ils ne le disent pas aux parents, car pour eux c'est enfermer l'enfant dans une terrible maladie mentale.

Les enfants autistes sont donc très souvent diagnostiqués "psychotiques" : l'orientation est alors prioritairement le soin, et pas l'éducatif : à partir de 3 ans, ils sont orientés  en hôpital psychiatrique pendant la journée, ou en Centre Médico Psychologique,  avec 2 ou 3h  d'école par semaine, si les parents le demandent vraiment, qu'ils remplissent la liste interminable de papiers, et si ils ont la chance qu'une Auxillaire Vie Scolaire soit nommée pour accompagner l'enfant.

L'École ne veut pas d'enfant comme ça, pour eux ce n'est pas nécessaire d'éduquer un enfant autiste.¨La majorité des enseignants pensent que la place d'un enfant autiste est en institut spécialisé.

 

 

Pourquoi cette spécificité française ?

 

  • La France est un pays  très élitiste 

 

Quelque part la révolution n'a pas agi, car toute une partie de sa population est privée des droits à l'éducation, comme l'étaient les paysans sous Louis XVI.

Par comparaison, les philosophes, psychiatres d'orientation psychanalytique ( 80% des psychiatres ), les intellectuels, ont remplacé eux, la noblesse.

Ces professionnels monopolisent tous types de média : cela explique pourquoi en 2011, un français sur 2 pense que les thérapies psychanalytiques permettent d'améliorer l'état d'une personne autiste.

Ils trustent les colloques et les formations médicales et universitaires, avec le partenariat des mairies, et tout autre service, public. Des fondations gérées pas de grands groupes leur permettent de financer leur recherche.

Etant les plus nombreux, ils font facilement pression sur les professionnels qui soutiennent une autre approche que la leur, empêchant par tous les moyens la création de formations universitaires autres que psychanalytiques.

 Noyautant également le système judicaire, ils peuvent censurer sans problème les actions qui ne vont pas dans leur sens, comme tout récemment le film "Le mur" , ou d'autres tentatives comme celles décrites  ici.

 

 

  • Les effets pervers du système de santé français

 

Personne ne demande de résultats aux psychiatres, ils sont payés par l'état, et reçoivent la même somme quelleque soit leur efficacité. Ils font absolument ce qu'ils veulent. Ainsi, les hôpitaux et institutions psychiatriques sont des lieux idéaux pour des personnes voulant s'amuser un peu avec des enfants, assouvir des fantasmes, sans avoir de comptes à rendre à personne, même pas aux parents.

L'état laisse faire....

Si les associations de parents n'étaient pas là, la France serait comme...comme un état fasciste ..toutes les personnes non conformes, ou nuisant à l'image du pays, seraient mises dans un endroit, maltraitées...et laissées pour compte.

 

 

Pourquoi ça n'évolue pas ?

 

Il y a beaucoup trop d'argent en jeu. Les professionnels aux commandes des services hospitaliers ne veulent pas perdre leur clientèle. Ils en vivent. Comme ils sont au pouvoir, soutenus officiellement par plusieurs partis politiques qui prônent soit disant le changement, ils ne tomberont pas, et ne rendront de comptes à personne. Ils sont beaucoup trop puissant.

 

 

Que font les partis politiques ?

 

Les présidentiables évitent très soigneusement de parler d'autisme : ils sont conscients que c'est une catastrophe sanitaire, et qu'ils en sont en parti responsables. Pour que cela change il faut changer très profondément la manière de prendre en charge l'autisme : cela prendrait inévitablement beaucoup d'énergie de leur part, et beaucoup de temps et aussi reconnaître leurs erreurs. Ils préfèrent donc ignorer.

 

C'est un peu comme le principe de l'inertie : "Tout objet soumis à des forces qui se compensent, ou non soumis à une force, persévère dans son mouvement initial" .Ici, aucune force ne s'applique au gouvernement , ou bien, elles se compensent : le gouvernement poursuit sa trajectoire...Si on veut que le mouvement change il faut appliquer une force . Qui doit l'appliquer ? Nous peut être, les parents...

 

L'autisme est grande cause nationale cette année...mais ça ne sert pratiquement à rien. Peut être simplement à alléger la conscience des français ? des politiques ? Le 3ème plan autisme vient de sortir : malgré tout ce qui a été rapporté, il continue dans la même voie, à donner de l'argent par ci par là, alors qu'il faudrait réorienter les fonds entre les différents ministères, ( de la santé, au profit de l'éducation nationale ), créer des dizaines de formations universitaires adaptées, former les enseignants etc... Rien de tout cela...

 

 

Pourquoi je veux m'exiler ?

 

Étant donné que même avec toute la volonté des parents, même avec des recommandations de bonnes pratiques, qui de toute façon ne seront pas appliquées sauf sous éventuelles contraintes,  rien, ou très peu de choses changeront en France.  

Le seul avenir de Julien ici, c'est une institution psychiatrique.

L'année prochaine il  ne verra quasiment plus d'enfants de son âge ordinaires.

Je ne peux pas dépenser 1500 euros par mois pour sa prise en charge, pendant toute ma vie...actuellement c'est le cas, et même en faisant cela, il est exclu des lieux sociaux. Alors qu'il a un handicap social.

J'ai très peur de la réalité qui risque de se produire lorsque je ne serai plus là : qu'il soit placé en institution psychiatrique, avec un surdosage de neuroleptiques, à la merci de tout le monde, maltraité, attaché toute la journée en chambre d'isolement ( beaucoup d'autistes aujourd'hui connaissent ce sort ). Incapable de se défendre, et surtout, personne pour le défendre.

 

 

La France, pays développé ?

 

On mesure parfois le développement d'un pays à la qualité d'éducation qu'il donne à ses citoyens, à sa façon de prendre en charge les plus faibles.

La France est elle un pays développé ?

Ne respectant pas la convention internationale des droits de l'homme, plaçant toute une population entre les mains de professionnels incompétents et payés par les contribuables, la France mérite-t-elle encore d'être membre de l'Union Européenne ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 15:20

Gros coup de mou aujourd'hui

 

Du à quoi ? Des détails sans importance, enfin....Julien qui fait une régression en faisant caca sur lui, son AVS absente....

Pas d'AVS, pas d'école.

Je me retrouve avec Julien...mais que se passerait il si j'avais un travail ? Qui s'occuperait de lui ?

Et là pour positiver je fais le décompte de la journée : finalement, c'est pas plus mal, ça me fait moins d'argent à dépenser : 2h d'école en moins, donc 2*12euros en moins à payer à l'AVS ( évidemment, puisque avoir une AVS publique est la catastrophe assurée, si jamais l'état m'en dégotte une : elle ne serait pas formée et refuserait toute proposition de formation ou d'information, ferait ça uniquement pour l'argent, je n'aurais pas le droit de lui parler... )

10 euros à moins à payer pour assurer le trajet de l'école jusqu'à son prochain lieu de prise en charge ( payée par moi bien sur )

Donc 34 euros de moins à payer.  

 

 

Je continue sur ma lancée et fais le décompte de la journée, pour m'amuser : par exemple le vendredi je dépense de ma poche 94 euros, avec les différentes prises en charge. Alors qu'un enfant ordinaire ne coûte rien à ses parents.

 

 

Je ressens très fort le handicap que m'ajoute cette société, en plus du handicap de Julien. Tout ce qui est assuré par l'état ( éducation, loisirs ) pour un enfant ne l'est plus si il est handicapé.

 

Peut être ai je pioché la carte malchance au monopoly ?

 "Votre enfant est handicapé : vous ne pouvez plus bénéficier de ce qui est assuré par l'état. Vous n'avez plus le droit au travail"

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by mag2
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 08:52

Témoignage de Christine Klauss, maman de Ludovic

  ludovic.png

 

 

Quand j'ai retiré mon fils de l'établissement où il végétait depuis des années,il avait douze ans et ne savait même pas tenir une fourchette,on le bourrait d'anti-psychotiques depuis des années,quel gâchis...!!!!

Pendant les quatre années où je l'ai pris en charge personnellement,il a fait plus de progrès que depuis sa naissance.

 

Aujourd'hui, il est interne dans un établissement qui écoute mes doléances par rapport à sa prise en charge et ne lui prescrit aucun traitement car il n'en a pas besoin.

 

Permettez-moi alors d'être largement sceptique par rapport aux aberrations psychanalytiques auxquelles j'ai pu être confrontée, et notamment l'acharnement des institutions qui m'ont poursuivie avec les renforts des services sociaux après avoir émis un signalement à mon encontre (ce qui était un comble) lorsque je l'ai retiré de cet horrible structure,sans âme,ni réelles méthodes comportementales éducatives ( étant donné que, puisque c'est dans sa pathologie,on ne doit rien faire,et surtout pas le brusquer,blablabla) et qui m'ont obligée à déménager pas moins de 7 fois en quatre ans....!!!

 

 

Oui,aujourd'hui,les discours commencent à évoluer mais je trouve la démarche encore trop timide du fait des pressions exercées par de "grands pontes" de la psychanalyse qui refusent encore pour la grande majorité, d'admettre que leurs méthodes d'approches sont obsolètes voire carrément stupides, je pourrais vous faire un roman là-dessus, en pure connaissance de cause...(dixit une pédo-psy qui,lors de ses 3 ans, m'a enjointe de "faire le deuil de mon enfant").

 

 

Je n'ai aucun diplôme, pas même le brevet des collèges mais j'affirme qu'il ne faut pas être sorti de Saint-Cyr pour comprendre que ces enfants ont besoin avant toute chose, d'une prise en charge adaptée à leurs capacités et ce, dès le plus jeune âge, car plus on attend, plus les dégâts seront irréversibles.

 

 

Je sais que mon fils est condamné, à 16 ans, à évoluer jusqu'à la fin de ses jours dans un institut médico-psychologique, et que rien n'y ferait, pas même la méthode ABA qui se doit d'être appliquée dès les premières années pour être efficace, mais je souhaite de toutes mes forces qu'elle soit reconnue pour les générations à venir....!!!

Repost 0
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 08:23

 

03 Avril - Mypharma : "Plan autisme 2013-2015 : les grandes orientations présentées en conseil des ministres"

http://www.mypharma-editions.com/plan-autisme-2013-2015-les-grandes-orientations-presentees-en-conseil-des-ministres

 

03 Avril - FranceSoir : "Autisme : l'émouvant témoignage d'Eglantine Eméyé sur son fils"

http://www.francesoir.fr/people-tv/people/autisme-l-emouvant-temoignage-d-eglantine-emeye-sur-son-fils-205279.html

 

 

03 Avril - Six fours.net : "Grand succès du congrès d'Autisme PACA"

http://www.six-fours.net/actualite/six-fours-handicap-grand-succes-du-congres-d-autisme-paca-5229.html

 

03 Avril - La dépêche : Autisme : l'appel au secours d'un psychiatre

http://www.ladepeche.fr/article/2012/04/03/1321726-autisme-l-appel-au-secours-d-un-psychiatre.html

 

03 Avril - Le cercle Psy "Pourquoi l'hyppothèse neurodéveloppementale s'impose pour l'autisme " F Ramus

http://le-cercle-psy.scienceshumaines.com/franck-ramus-pourquoi-l-hypothese-neurodeveloppementale-s-impose-pour-l-autisme_sh_28699

 


04 Avril - Le Monde : "Autisme, soutenons les recommandations de la HAS malgré les sectarismes" M Assouline

 http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/04/04/autisme-soutenons-la-recommandation-de-l-has-malgre-les-sectarismes_1679903_3232.html

 

04 Avril - Médiapart : "Autisme, un courrier emabarassant pour un centre toujours cité en exemple" S Dufau

http://www.balat.fr/IMG/pdf/Mediapart___Autisme_un_courrier_embarrassant_pour_un_centre_toujours_cite_en_exemple.pdf

 


 

05 Avril - Médiapart : "Lettre ouverte aux associations - Journée Mondiale de l'Autisme" Hamou Bouakkaz

http://blogs.mediapart.fr/blog/hamou-bouakkaz/050412/lettre-ouverte-aux-associations-journee-mondiale-de-lautisme

 


06 Avril - La Montagne : "une jeune autiste du Puy De Dome aurait été maltraitée dans un centre Lillois"

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2012/04/06/une-jeune-autiste-du-puy-de-dome-aurait-ete-maltraitee-dans-un-centre-lillois-1136622.html

 

06 Avril - Blog de Franck Ramus : "Le 3ème temps du circuit pulsionnel"

http://franck-ramus.blogspot.fr/2012/04/le-troisieme-temps-du-circuit.html

 

07 Avril - L'Indépendant :  "Combat d'ordonnances autour d'un enfant autiste" B Coince

http://www.lindependant.fr/2012/04/07/combats-d-ordonnances-autour-d-un-enfant-autiste,129548.php

 

07 avril - Le Dauphiné : "Clara Balloffet a entamé une grève de la failm devant la communauté de communes"

http://www.ledauphine.com/ain/2012/03/16/clara-balloffet-a-entame-une-greve-de-la-faim-devant-la-communaute-de-communes

 

07 Avril - SantéLog : "Autisme ; une composante génétique estimée pour 80% du risque"

http://www.santelog.com/news/neurologie-psychologie/autisme-une-composante-genetique-estimee-pour-80-du-risque_8030_lirelasuite.htm

 

07 Avril - Le Monde : " Autisme, le gène introuvable" C Vincent

http://ethique-autisme.fr/?p=252

 

 

11 Avril - Agoravox " La psychanalyse au risque de l'obscurantisme"

http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/la-psychanalyse-au-risque-de-l-114393?debut_forums=0#forum3296561

 

18 Avril - Le Cercle Psy ; "Magali Pignard : donnez la parole aux autistes !" S Chiche

http://le-cercle-psy.scienceshumaines.com/magali-pignard-donnez-la-parole-aux-autistes_sh_28800

 

18 Avril - L'express : "Les politiques ne peuvent plus ignorer l'autisme" Vaince l'Autisme

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/sante/les-politiques-ne-peuvent-plus-ignorer-l-autisme_1104941.html?fb_action_ids=436545913025489&fb_action_types=news.reads&fb_source=aggregation&fb_aggregation_id=172808106127348#access_token=AAABlASTt068BAO6mC0syaq5uWy1UIwIPHYWmKSL1F88RC3ACAX5qnx4PVYWgo8c18zgbr6Xy0SgB1lMcZC0uhz35HxTPV1uzawwGIBwZDZD&expires_in=0

 

18 Avril - Mediapart : " L'impossible évaluation de la psychanalyse" M Tertre

http://blogs.mediapart.fr/blog/marc-tertre/080412/l-impossible-evaluation-de-la-psychanalyse

 

 


 

19 Avril - Le Nouvel Observateur : "Faut il bruler la psychanalyse ?" J Delinarès

http://tempsreel.nouvelobs.com/le-dossier-de-l-obs/20120418.OBS6476/faut-il-bruler-la-psychanalyse.html

 

19 Avrils - France Inter : "La psychanalyse est elle en fin de règne ? " J Delinarès, E Roudinesco, V Guerard

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=340965

 

19 Avril - Blog de Franck Ramus : "Elysée 2012 : Le diagnostic des psys"

http://franck-ramus.blogspot.fr/2012/04/elysee-2012-le-diagnostic-des-psys.html

 


 

20 Avril - Lacan Quotidien " Prise de positon contre l'article du Nouvel Observateur" A Aflalo

http://www.lacanquotidien.fr/blog/wp-content/uploads/2012/04/LQ-2015.pdf

 

 


21 Avril - La Voix du Nord " Le silence du centre Camus après la plainte du père d'une patiente" F Flourens

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Villeneuve_d_Ascq/actualite/Secteur_Villeneuve_d_Ascq/2012/04/21/article_le-silence-du-centre-camus-apres-la-plai.shtml

 


23 Avril - Actu Santé : "Autisme : découverte de 22 gènes reponsables"

http://www.santelog.com/news/neurologie-psychologie/autisme-decouverte-de-22-nouveaux-genes-responsables_8133_lirelasuite.htm#lirelasuite

 


 

05 Mai - L'union Presse : "Un collectif dénonce les méthodes de la MDPH. Ils soutiennent Nathalie et Amandine"

http://www.lunion.presse.fr/article/ardennes/un-collectif-denonce-les-methodes-de-la-mdph-ils-soutiennent-nathalie-et-amandine

 


08 Mai - Viva Presse : "Francise et Gersande Perrin : leur combat pour leur fils autiste"

 http://www.viva.presse.fr/Francis-et-Gersende-Perrin-leur_16953.html

 


 

10 Mai - ALI : "Recours gracieux engagé à l’endroit de la H.A.S par L’Association Lacanienne Internationale à propos des recommandations sur l’autisme."

 

http://www.freud-lacan.com/Champs_specialises/Billets_actualites/Editorial_du_10_Mai_2012

 


 

11 Mai - Ouest France : "Autisme : l'association "pas à pas" primée"

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Autisme-l-association-Pas-a-pas-primee-_-2075887------29232-aud_actu.Htm

 

 


9 octobre - Le figaro "Prise en charge de l'autisme, la France épinglée"

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/10/09/19267-prise-charge-lautisme-france-epinglee

 

9 octobre - RTL : "L'état se penche sur le cout de l'autisme et la prise en charge des malades"

http://www.rtl.fr/actualites/sante/article/l-etat-se-penche-sur-le-cout-de-l-autisme-et-la-prise-en-charge-des-malades-7753313242

 

9 octobre - Le Parisien : "Comment mieux prendre en charge les autistes"

http://www.leparisien.fr/espace-premium/air-du-temps/comment-mieux-prendre-en-charge-les-autistes-09-10-2012-2217011.php?error=6024

 

 


 

10 octobre - TopActus.com : "Autisme, la France mauvaise élève dans sa prise en charge"

http://topactus.com/autisme-la-france-mauvaise-eleve-dans-sa-prise-en-charge-8492.html

 

10 octobre - Topactu.net : "Autisme, mieux diagnostiquer et optimiser la gouvernance"

http://topactu.net/2012/10/10/autisme-mieux-diagnostiquer-et-optimiser-la-gouvernance-5630.html

 

10 octobre - Mondeactu.com : "Autisme, financer la recherche à la hauteur des enjeux"

http://mondeactu.com/2012/10/10/autisme-financer-la-recherche-a-la-hauteur-des-enjeux-11627

 

10 octobre - Terra Femina : "La France a beaucoup de progrès à faire selon le CESE"

http://www.terrafemina.com/vie-privee/sante/articles/18226-autisme--la-france-a-beaucoup-de-progres-a-faire-selon-le-cese.html

 

10 octobre - Vivre FM : "Autisme, il faut labelliser les bonnes pratiques (rappport du CESE)

http://www.vivrefm.com/infos/lire/695#complete_news_content

 

10 octobre - BuzzSanté.com : "Répondre aux besoins spécifiques des autistes"

http://buzzsante.com/2012/10/10/repondre-aux-besoins-specifiques-des-autistes-5077.html

 

10 octobre - Allo Docteur : "Prise en charge de l'autisme, les lacunes françaises"

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-prise-en-charge-de-l-autisme-les-lacunes-francaises-8390.asp?1=1

 

10 octobre - Atlantico : "Autisme, le CESE dénonce une mauvaise prise en charge en France"

http://www.atlantico.fr/pepites/autisme-cese-denonce-mauvaise-prise-en-charge-en-france-507751.html

 

10 octobre - Vivapresse : "La France désespérément à la traîne dans le domaine de l'autisme"

http://www.viva.presse.fr/La-France-desesperement-a-la_17412.html

 

10 octobre -La Croix : "Les familles de personnes autistes ont du mal à faire valoir leurs droits"

http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/France/Les-familles-de-personnes-autistes-ont-du-mal-a-faire-valoir-leurs-droits-_EP_-2012-10-09-862540

 

10 octobre - Continental news. "Un avis du CESE sur son cout économique et social"

http://www.continentalnews.fr/actualite/people,52/autisme-un-avis-du-cese-sur-son-cout-economique-et-social,11552.html

 

10 octobre - Temps réel,nouvel obs : "Polémique sur le cout de l'autisme en France"

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20121010.FAP0180/polemique-sur-le-cout-de-l-autisme-en-france.html

 

10 octobre - Secours catholique : "Autisme, le manque criant de structures"

http://www.calameo.com/read/000211961933df322023e

Repost 0
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 21:36

Ninon Legendre, maman exceptionelle de trois enfants extra-ordinaires, propose de diffuser gratuitement sur internet son livre "Tranche de vie d'une maman optimiste"

 

  DSC08177.JPG

 

  • Pour vous procurer le manuscrit, cliquez ici

 

Son livre est l'un des premiers que j'ai lu avec la decouverte de l'autisme : il se lit incroyablement bien, il est tres drole, on a juste envie de le dévorer, et il est très précieux sur la prise en charge, conseils...

C'est ce livre, ainsi que le film de cette super famille, qui m'a orienté vers une prise en charge cohérente en comportement verbal.   

 

 

 

  •  Des nouvelles fraiches de la famille Legendre, racontée par Ninon

 

Six années ont passé depuis la rédaction de Tranche de Vie et beaucoup de choses ont changé...

 Titouan a onze ans aujourd'hui, il est en CM2 et c'est un petit garçon vraiment extraordinaire qui nous émerveille chaque jour davantage.

 Il suit globalement très bien à l'école, avec l'aide de son AVSI. Il adore les mathématiques mais déteste le dessin. Nous utilisons toujours les principes de l'ABA et le système des contrats fait, pour Titouan, des merveilles, tant au niveau des apprentissages scolaires que des interactions sociales. Il économise scrupuleusement l'argent gagné de cette façon et s'achète des cartes Pokemon ou des toupies Beyblade.

 

Titouan fait du théâtre, du basket, du tennis. Il adore m'accompagner le week-end dans mes sorties sportive et il est l'un de mes plus fervents supporters ! Il en profite même pour participer aux petites courses familiales qui sont parfois organisées à l'occasion d'épreuves plus exigeantes. La compétition le motive énormément mais perdre est toujours très difficile pour lui... Lui apprendre à mieux gérer la défaite est d'ailleurs notre grand objectif 2012 ! Bon, c'était aussi notre objectif 2010, notre objectif 2009, etc, etc... mais on finira par y arriver .

Dernièrement nous avons vécu un moment très fort. Sophie Martinot, sa toute première intervenante ABA, est venue faire une conférence à Longwy. Ce jour-là, j'avais une extinction de voix... Il a donc fallu que Titouan prenne la parole à ma place, devant 80 personnes. Un très très grand moment d'émotion (vidéo complètement de travers filmée grâce à un téléphone portable : http://www.youtube.com/watch?v=uVAfCzsrGVU).

 En septembre prochain se dessine une nouvelle étape... Si on m'avait dit, il y a 7 ou 8 ans que Titouan entrerait un jour au collège, je ne l'aurais pas pas cru ! Alors ce passage en sixième est déjà, en soi, une véritable victoire pour nous même s'il s'accompagne également d'une bonne dose d'appréhension.

Je suis intervenue récemment, à l'occasion de la journée de la solidarité, devant tous les futurs professeurs de Titouan et j'ai trouvé des personnes à l'écoute, intéressées, très en demande d'informations. La principale du collège est formidable, elle entend bien relever ce nouveau challenge avec nous. C'est chouette de ne pas se sentir seuls !

 Un petit mot à présent, sur le reste de la famille. Kélian est en seconde. C'est un ado sympa, plutôt « cool », sans problèmes. Mais c'est néanmoins un ado ! Je n'en dirai pas plus : tous les parents ayant à la maison un jeune de 14 ans comprendront !

Koren est en 5ème, il va bien. Il est toujours passionné de gymnastique et nous découvrons donc la Lorraine grâce à ses compétitions fréquentes le week-end.

 Quant à nous les « vieux »,et bien nous ne vieillissons pas si mal ! Nous sommes l'un et l'autre très reconnaissants à l'égard de nos trois enfants : ils nous ont fait grandir, nous ont donné l'occasion de briser toutes nos anciennes certitudes. Au quotidien, ils nous apprennent l'art de l'adaptation ! Ce n'est pas toujours facile, il faut bien le reconnaître, mais c'est passionnant.

 

Et puis tous ensemble nous avons décidé de nous lancer dans une nouvelle aventure humaine : nous avons entrepris les démarches nécessaires pour devenir famille d'accueil... Encore un défi qu'il nous tient vraiment à coeur de relever !

 

 

 

 

 

Repost 0
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 11:42

 

Traduction de l'article publié sur la BBC News pour la Journée Mondiale de l'Autisme, 02 Avril 2012 : France's autism treatment "shame"

Par Elsa Bouet

 

 

La "honte" du traitement de l'autisme en France

 

Dans beaucoup de pays, la façon standard de s'occuper des enfants autistes est l'approche comportementaliste – les stimuler et les récompenser pour qu'ils développent les compétences nécessaires au fonctionnement en société – mais la France place toujours foi en la psychanalyse. Et un nombre de plus en plus grand de parents demande maintenant du changement.

 

Pour les personnes concernées par l'autisme, c'est un des plus sérieux problèmes de santé de notre époque.

Pendant des décennies la France a tourné le dos aux dernières avancées scientifiques, et a traité l'autisme comme une forme de psychose.

 Résultant de cela, des dizaines de milliers d'enfants ont été mal diagnostiqués – ou pas diagnostiqués du tout – et condamnés à des vies de misère.

 Jusqu'aujourd'hui, dans son approche de l'autisme, la communauté médicale française continue de faire confiance à la psychiatrie et la psychanalyse – longtemps après que le reste du monde ait changé pour des méthodes alternatives de traitement.

"C'est un déshonneur total", d'après Daniel Fasquelle, un député engagé dans ce problème.

"Chaque jour je suis contacté par des parents avec la même histoire – expliquant que l'autisme de leur enfant n'a pas été détecté à temps, qu'ils n'ont jamais eu le traitement dont ils avaient besoin.

"Des milliers d'enfants auraient pu être sauvés. Ils le font partout ailleurs. Pourquoi pas ici ? C'est la honte de la France."

Le conflit sur l'autisme en France a été tenu discret pendant des années. Mais récemment il est devenu public. Des associations indépendantes ont été créées, faisant pression en faveur d'un mouvement loin de la psychanalyse et de la psychiatrie et aux traitements comportementalistes qui prévalent ailleurs.

Début mars, ces groupes ont remporté une victoire importante - avec un rapport de la HAS qui met en question l'utilisation de la psychanalyse comme un traitement pour l'autisme. Mais les psychanalystes ne le prennent pas si facilement. De leur point de vue, le comportementalisme est une forme de conditionnement social superficiel qui n'aborde pas les causes premières - et ils sont en colère d'avoir été enfermés dans le rôle des méchants de l'histoire, quand leurs buts sont aussi sincères que ceux de leurs adversaires.

"Une chose qui ne paye jamais dans le domaine de l'autisme est le triomphalisme," dit Lauriane Brunessaux, une pédopsychiatre. "L'autisme est beaucoup trop complexe et nous le comprenons si mal." Aujourd'hui ce sont les comportementalistes qui sont triomphalistes. "L'approche comportementaliste de l'autisme a été développée dans les années 70 et 80 aux États Unis et au Canada et c'est maintenant la norme dans la majeure partie du monde.

Sous la méthode dénommée ABA (Applied Behavioural Analysis – analyse appliquée du comportement), l'autisme est traité comme un problème éducatif plutôt que médical.

Avec un ensemble de récompenses (qui peuvent être accordées ou retenues) – et avec beaucoup d'attention individuelle – les enfants peuvent apprendre à fonctionner en société, et être beaucoup moins un fardeau pour leur famille.

"Si vous les diagnostiquez tôt et leur donnez ensuite un traitement entre deux et sept ans, 70 % des enfants autistes peuvent acquérir des compétences linguistiques fonctionnelles. Ici en France, on est bien loin de ce chiffre," dit Fasquelle. "Et le même modèle continue plus tard dans la vie. Au Royaume-Uni, il y a 17 fois plus d'étudiants universitaires avec autisme qu'en France. C'est inacceptable."

L'objet du blâme – pour Fasquelle et les associations – réside dans une communauté médicale qui s'accroche à Freud.

"Aujourd'hui chacun sait que l'autisme est un problème neurodéveloppemental. Ce n'est pas une psychose ou des troubles psychiques," dit Muhamed Sajidi, le président de l'association Vaincre l'Autisme.

"Mais en France ce sont les psychiatres - lourdement sous l'influence de la psychanalyse freudienne - qui restent responsables. Et ils se sont coupés de tous les changements de notre connaissance de l'autisme." Sajidi a fondé l'association après que sa vie ait été "détruite", comme il s'est exprimé, par l'échec de la communauté médicale de diagnostiquer l'autisme de son fils Sami.

Pour lui, comme pour beaucoup d'autres, le pire est la façon dont la culpabilité a été rejetée sur les parents des enfants autistes, et particulièrement sur la mère.

"La première fois que je suis allé voir un docteur quand mon fils Gael (autiste) avait trois ans et que nous pensions qu'il y avait un problème, le psychiatre m'a demandé si je l'avais désiré - si cela avait été une grossesse désirée !" Dit Candy Lepenuizic, une femme britannique mariée à un Français.

"Ensuite elle a demandé quel genre de rêves j'avais eu pendant que j'étais enceinte de lui. Et elle a suggéré que la famille entière fasse une psychothérapie."

À ce moment je me suis levée et suis sortie. C'est seulement parce que j'avais été prévenue que cela pouvait arriver que je n'ai pas fondu en larmes."

De telles histoires d'horreur sont typiques dans les familles françaises d'enfants autistes.

"Toute l'idée était que c'était la faute à maman [en français dans le texte]. C'était la "maman réfrigérateur", ou c'était un problème avec la dynamique de la famille", dit Lepenuizic.

"Ils pensaient que si l'enfant n'arrivait pas à communiquer avec le monde extérieur, c'était à cause d'un trauma dans l'utérus ou dans les tous premiers moments de la vie. C'était un dysfonctionnement familial, et nous devions le soigner !"

Les critiques disent que cette emphase sur la psychanalyse et les relations ont fait que les enfants autistes n'ont pas été repérés avant qu'il soit trop tard. Et cela, à son tour, diminue les chances d'un traitement efficace.

Quelques 60% d'enfants autistes en Suède vont à l'école, dit Sajidi, président de " Vaincre l'Autisme".

"Aujourd'hui seulement 20% des enfants autistes en Frances sont à l'école, et souvent en temps partiel. Le reste est soit en hôpital psychiatrique, ou en centre médico-social, ou vit à la maison – ou en Belgique," dit Sajidi.

"Beaucoup de familles envoient leurs enfants en Belgique, où il est beaucoup plus facile de mettre en place des centres de traitement comportementaliste.

"Les choses changent maintenant, parce que les parents refusent d'être menés en bateau par les professionnels. Mais la vraie tragédie concerne les autistes adultes de France, dont beaucoup sont dans un état de totale incompréhension ou même d'auto-mutilaton.

"Soixante-quinze pour cent des familles avec enfants autistes finissent en divorce, et en général c'est avec la mère que reste la personne autiste.

"Aujourd'hui ces pauvres femmes vieillissantes s'occupent de leurs enfants autistes sans savoir ce qui leur arrivera quand elles mourront."

Si Sajidi et d'autres militants commencent à sentir le vent tourner, c'est parce que le ministère de la santé commence enfin à fonder des écoles pilotes comportementalistes, ainsi que des centres de diagnostic.

Dans son rapport récent, le ministère a aussi désapprouvé une pratique connue sous le nom de "packing" où les enfants autistes sont enveloppés dans des draps humides pour les reconnecter avec leurs corps. Les militants disent que ce traitement est à la fois barbare et inefficace.

Le problème fondamental, disent les militants, est que la profession psychiatrique résiste aux appels au changement, parce que le moins il y a de patiens, le moins ils gagnent.

"Ils ont un intérêt financier à institutionnaliser les enfants autistes," dit Sajidi.

Lepenezuic dit : "L'État paye. L'enfant ne va pas mieux – mais qui ça intéresse ? Il est pris en charge par l'état, et les docteurs se font beaucoup d'argent. Beaucoup changeraient-ils le système ?"

Mais de l'autre côté, de telles charges sont profondément rejetées.

Les psychiatres pour enfant comme Lauriane Brunessaux croient que les associations ont grossièrement distordu le débat, et sont engagés dans une bataille pour "discréditer les psychanalystes et toute la nation de l'inconscient".

Les défendeurs du système français disent que la situation n'a jamais été aussi uni-dimensionnelle que ne le clament les comportementalistes.

Avant tout, disent-ils, il y a plein d'histoires de réussites émanant du traitement psychanalytique de l'autisme. Elles n'ont simplement pas été bruyamment trompettées.

Deuxièmement, ce n'est pas comme si l'approche comportementaliste elle-même était au-delà de toute critique. Aux États Unis et au Canada, dit Brunessaux, il y a eu des études qui posent de sérieuses questions sur sa validité scientifique.

"La seule vraie référence du comportementalisme est l'expérimentation du choc éléctrique sur des rats effectuées par (le psychologue américain) Burrhus Skinner dans les années 40.

"De toute évidence les méthodes de récompense et de punition de nos jours sont totalement différentes. Mais c'est cela l'arrière-plan du comportementalisme," dit-elle.

Pour le psychanalyste français Eric Laurent, il y a un problème plus profond.

"Changer le comportement est une chose. Mais que faites-vous du trouble qu'il y a derrière ? C'est très bien de se concentrer sur les compétences qui peuvent être transmises par une approche comportementaliste, mais ça laisse là toute une dimension de l'image", dit-il.

Quant à l'accusation que les psychanalystes sont responsables des difficultés des familles, Laurent est également dédaigneux.

"L'idée que que vous ayez eu à attendre que des psychanalystes viennent pour qu'il y ait de la haine dans les familles est ridicule. La haine a toujours été là.

"La psychanalyse est utilisée comme un bouc-émissaire – même si nous ne devrions peut-être pas nous en offusquer, puisqu'être un bouc-émissaire est une partie du rôle de la psychanalyse," dit-il.

Ce qui met en colère les gens comme Brunessaux et Laurent est qu'alors que de leur côté du débat ils sont prêts à admettre l'efficacité du comportementalisme – comme une des différentes approches possibles de l'autisme – les comportementalistes sont dogmatiquement attachés à leur système et seulement le leur.

Qui que ce soit qui ait raison en fin de compte, ce que le conflit sur l'autisme montre peut-être le plus clairement est un changement dans la nature de la société française.

Autrefois, les familles faisaient ce qu'on leur disait. L'état était bienveillant, et avait des ressources massives à dépenser. Si les docteurs choisissent l'institutionalisation, alors qu'il y a-t-il à redire ?

Aujourd'hui c'est différent. Grâce à la transmission du savoir, à internet, au consumérisme et au déclin de l'esprit collectif – les familles pour la première fois se sentent encouragées à penser, et agir, par et pour elles-mêmes.

 

  • Qu'est-ce que l'autisme ?

L'autisme et le syndrome d'Asperger font partie d'une catégorie de troubles qui peuvent poser des difficultés avec la communication et les compétences sociacles, et qui peuvent mener à l'isolation et aux problèmes émotionnels

Trois principaux symptomes :

Difficultés avec l'interaction sociale – n'être pas conscient de ce qui est socialement approprié

Problèmes avec la communication verbale et non-verbale – ceux affectés peuvent être capables de parler fluidement ou, plus communément dans l'autisme, peuvent être incapables de parler

Manque d'imagination et de jeu créatif – comme ne pas apprécier prendre part à des jeux de rôles

 

  • L'autisme aux États-Unis

Pendant que la France se bat sur comment traiter les enfants autistes, les États Unis se demandent combien de gens sont affectés, et pourquoi.

Une étude par le Centre de Contrôle des Maladies (CDC) reporte que l'incidence du syndrome d'Asperger, de l'autisme ou du trouble envahissant du comportement est bien plus haut qu'on ne le pensait – un enfant sur 88 est probablement sur le spectre autistique, pas un sur 110 comme reporté précédemment.

"Ces nombres du CDC devraient tous nous réveiller," dit Lawrence Korchnak, vice-président de l'Autism Society dans le Maryland.

La majeure partie du changement a été attribuée à une meilleure détection dans les communités afro-américaines et hispaniques. Mais que ce soit l'unique raison est impossible à dire, dit Craig J Newshaffer, directeur de l'institut de l'autisme AJ Drexel en Philadelphie.

"Il nous reste à nous demander si une partie de cela pourrait être dûe à une réelle augmentation du risque," dit-il.

 

  • La mère réfrigérateur

Des années 50 aux années 70, l'autisme était fréquemment attribuée à la frigidité émotionnelle du côté de la mère

Dans un journal de 1949, le psychiatre Leo Kanner suggère "froideur parentale, obsessionnalité, et un type mécanique d'attention aux besoins matériels uniquement" laissent les enfants dans des "réfrigérateurs" et les fait se replier et "chercher le confort dans la solitude"

Certains expert qui croient que l'autisme est un trouble psychologique continuent de considérer les interactions parentales défaillantes comme la source du problème

 

Repost 0
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 08:24
  • Revue de presse ici

 

On a senti que les média ne mettaient pas beaucoup d'entrain sur le sujet, évitant de reparler des recommandations de la Haute Autorité de Santé : ils ont soit abordé des sujets "soft" comme le Syndrome d'Asperger chez des adultes déjà insérés, soit donné la parole à une maman qui prône la pratique du packing, comme Eglantine Emeyé, avec pas moins de 4 articles dans la presse écrite et 2 interviews sur Europe 1.

A noter des articles de quotidiens dijonnais, sur l'approche biomedicale des troubles associés de l'autisme avec l'association Respir Bourgogne

France Soir a pour sa part largement couvert le sujet, avec notamment un article sur l' explosion du nombre de diagnostics d'autisme aux Etats Unis

Les chaines télé ont préféré traiter de sujets mineurs, plutôt que de parler de cette journée.

Coté Belge, RTL.be a consacré pas mal de sujets sur la situation dramatique en France.

 RTS.ch, la radio suisse, a interviewé Josef Shovanec, asperger, qui met l'accent sur les adultes autistes qui en grande majorité n'ont pas l'opportunité de s'insérer, trouver un travail.

 

 

  • Coté politique

 

Les candidats à la présidentielle ne se sont pas exprimés, entretenant le flou concernant leur programme vis à vis de l'insertion sociale et scolaire, la façon d'appliquer sur le terrain les recommandations de bonnes pratiques.

Nous savons quand même que le collectif des 39 est soutenu par le Front de Gauche, les verts ( EELV), le NPA, Lutte Ouvrière et le PS, qui s'est engagé à réorganiser la Haute Autorité de Santé.

 

 

 

  • Mon sentiment 

eb2khnan-1-.jpg

 Un point positif est que cette journée a mis en valeur les adultes asperger, qui se sentent un peu les oubliés de la grande cause.

La journée mondiale de l'autisme est vue comme un sujet peu important, léger, alors que la situation en France est honteuse, comme le souligne un article de la BBC à l'occasion de cette journée.

 

 Aujourd'hui, les familles françaises se sentent un peu comme des noirs en Afrique du Sud au moment de l'apartheid.

Repost 0
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 18:47
  • La France, à l'étranger

 

 BBC News : "France's autism treatment shame"

http://www.bbc.co.uk/news/magazine-17583123

 

RTS.ch : Interview de J Schovanec, autiste

http://www.rts.ch/video/info/journal-12h45/3897100-cinquieme-journee-mondiale-de-sensibilisation-a-l-autisme-entretien-avec-josef-schovanec-chercheur-en-philosophie-et-sciences-sociales-et-porteur-du-syndrome-d-asperger.html#.T3mh76Ks89c.facebook

 

RTL.be : "Journée mondiale de l'autisme, un handicap encore mal connu"

http://www.rtl.be/loisirs/monbienetre/sante/735515/journee-mondiale-de-l-autisme-un-handicap-encore-mal-connu

 

RTL.be : "Journée mondiale de l'autisme ; ce qui les rend uniques, c'est leur richesse intérieure"

http://www.rtl.be/info/vous/temoignage/866805/journee-mondiale-de-l-autisme-ce-qui-les-rends-unique-c-est-leur-richesse-interieur-

 

RTL.be : "Autisme : le bleu sur la bourse de Bruxelles"

http://blogs.rtl.be/santevousbien/2012/03/31/autisme-le-bleu-sur-la-bourse-de-bruxelles/

 


 

  • Sur les chaînes de télévision

 

France 3 Rhone Alpes Auvergne " Comment faire face à l'autisme"

http://auvergne.france3.fr/info/comment-faire-face-a-l-autisme-73246042.html?onglet=videos&id-video=CLER_1629050_300320120843_F3

 

TF1 News : "Comment j'ai découvert que mon enfant était autiste" et Interview de V Guerhard et A Camm, du collectif autisme.

http://lci.tf1.fr/france/societe/comment-j-ai-decouvert-que-mon-enfant-etait-autiste-7106485.html

 

M6, JT de 12h45 : reportage de Magali Pignard mamanasperger d'un enfant autiste

http://www.m6replay.fr/#/info/le-1245/44966

 

France 2 JT soir : reportage de Valentin Merou, asperger

http://www.francetv.fr/info/autisme-portrait-de-valentin-atteint-du-syndrome-d-asperger_79575.html

 


 

  • Presse nationale

 

La dépêche : "La France s'illumine aux couleurs de l'autisme pour afficher sa solidarité"

http://www.ladepeche.fr/article/2012/03/30/1319365-la-france-s-illumine-aux-couleurs-de-l-autisme-pour-afficher-sa-solidarite.html

 

La dépeche : "Autisme : une campagne pour alerter les pouvoirs publics sur les discriminations subies"

 

France Soir : " L'autisme a fortement augmenté aux Etats Unis : +26% en 2 ans"

http://www.francesoir.fr/pratique/medecine/l-autisme-a-fortement-augmente-aux-etats-unis-205003.html

 

France Soir : "Autisme : 650 000 malades en quete de reconnaissance"

http://www.francesoir.fr/pratique/medecine/autisme-650000-malades-en-france-204927.html?google_editors_picks=true

 

France Soir ; "Autisme : Journée Mondiale de sensibilsation ce Lundi"   M.Ricard

http://www.francesoir.fr/actualite/sante/autisme-journee-mondiale-de-sensibilisation-ce-lundi-204613.html

 

 

20 minutes - "Autisme : une journée pour rappeler que ce n'est pas une maladie rare" J Menielle

http://www.20minutes.fr/sante/909571-autisme-journee-rappeler-maladie-rare

 

L'Express : "Journée de l'autisme : 5 liens pour comprendre ce trouble" L Souillier

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/sante/journee-de-l-autisme-cinq-liens-pour-comprendre-ce-trouble_1100277.html

 

Famili.fr : "C'est la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme"

http://www.famili.fr/,c-est-la-journee-mondiale-de-sensibilisation-a-l-autisme,363,332108.asp#articles

 

Europe 1 : Interview de E Eméyé par Guillaume Cahour

http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Europe-1-Midi/Sons/Europe-1-midi-Guillaume-Cahour-02-04-12-1017491/

 

Europe 1 : " la colère d' Eglantine Emeyé"

http://www.europe1.fr/France/Autisme-la-colere-d-Eglantine-Emeye-1017593/  

 

Voici : "Mon fils ne parlera jamais" E Emayé

http://www.voici.fr/news-people/actu-people/eglantine-emeye-evoque-l-autisme-de-son-fils-445204#!

 

 Pure people : " Eglantine Emeyé, maman d'un enfant autiste ; il hurle, s'automutile"

http://www.purepeople.com/article/eglantine-emeye-maman-d-un-enfant-autiste-il-hurle-s-automutile_a98461/1

 

Blog de Jean Marc Morandini : " Eglantine Emeyé pousse un coup de gueule contre les psychanalystes"

http://www.jeanmarcmorandini.com/article-280961-autisme-eglantine-emeye-pousse-un-coup-de-gueule-contre-les-psychanalystes.html

 

Le parisien : "L'ancienne miss météo raconte son combat pour son fils" A Echkenazi

http://www.leparisien.fr/espace-premium/air-du-temps/-02-04-2012-1935081.php

 

Médiapart "Lettre ouvert au président de la HAS" M Assouline

http://blogs.mediapart.fr/edition/contes-de-la-folie-ordinaire/article/020412/lettre-ouverte-au-president-de-la-haute-aut

 


 
  • Presse Régionale

 

Six Fours-net "Monica Zilbovicius, invité prestigieuse du congrès d'autisme PACA"

http://www.six-fours.net/actualite/six-fours-congres-monica-zilbovicius-invitee-prestigieuse-du-congres-d-apaca-5225.html



Sud Ouest : "Lumière bleue pour la journée mondiale de l'autisme"

http://www.sudouest.fr/2012/04/01/lumiere-bleue-pour-la-journee-de-l-autisme-675569-4018.php

 

Infos-Dijon : "Lundi 02 Avril, journée mondiale de l'autisme : l'association Respir Bourgogne alerte sur les besoins des familles"

http://www.infos-dijon.com/article.php?sid=26521&thold=0

 

Dijon Scope : "Bourgogne, journée mondiale de l'autisme, un mois d'Avril en bleu"

http://www.dijonscope.com/019485-bourgogne-journee-mondiale-de-l-autisme-un-mois-d-avril-en-bleu

 

Bourgogne France 3 : "Des antibiotiques contre l'autisme", association Respir Bourgogne

http://bourgogne.france3.fr/info/des-antibiotiques-contre-l-autisme-73239861.html



Le Bien Public : " Dijon, la place de la libération bleue de monde"

http://www.bienpublic.com/actualite/2012/04/02/dijon-la-place-de-la-liberation-bleu-de-monde

 

Courrier Picard : "Les structures se tendent la main"

http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-locale/Haute-Picardie/Les-structures-se-tendent-la-main/Les-structures-se-tendent-la-main



La Voix Du Nord "L'hôtel de ville en bleu pour mettre en lumière l'autisme"

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Tourcoing/actualite/Secteur_Tourcoing/2012/04/01/article_l-hotel-de-ville-en-bleu-pour-mettre-en.shtml

 

Vendée, Conseil Général "Journée Mondiale de sensibilisation de l'autisme"

http://www.vendee.fr/actualites/3850/journee-mondiale-de-sensibilisation-de-l-autisme.htm   

 

L'indépendant : "Villeneuve de la Raho : St Julien illuminé en bleu pour l'autisme"

http://www.lindependant.fr/2012/04/02/saint-julien-illuminee-en-bleu,128154.php  

 

Martinique - France - Antilles : "Journée mondiale de l'autisme"

http://www.martinique.franceantilles.fr/actualite/sante/journee-mondiale-de-l-autisme-151439.php

 

Le Journal de Saone et Loire : "Journée mondiale de l'autisme aujourd'hui"

http://www.lejsl.com/loisirs/2012/04/02/journee-mondiale-de-l-autisme-aujourd-hui

 

Ouest France : "A Nantes, lâcher de pigeons ce soir pour la journée de l'autisme"

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-a-Nantes-lacher-de-pigeons-ce-soir-pour-la-journee-de-l-autisme_40771-2062049-pere-pdl_filDMA.Htm

 

 


 

  • Sites médicaux

 

My Pharma : " Journée Mondiale de l'Autisme, le 02 Avril 2012"

http://www.mypharma-editions.com/journee-mondiale-de-lautisme-le-2-avril-2012  

 

SantéLog : "Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme : aujourd'hui un défi mondial"

http://www.santelog.com/news/neurologie-psychologie/journee-mondiale-de-sensibilisation-a-l-autisme-aujourd-hui-un-defi-mondial_7982_lirelasuite.htm

 

Santé News : "La Fédération Nationale des Orthophonistes s'associe à la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme"

http://www.santenews.eu/2012/04/01/la-fno-sassocie-a-la-journee-mondiale-de-sensibilisation-a-lautisme/  



Santé Medecine: "Autisme : l'hôtel de ville de Paris s'illumine en bleu pour sensbiliser le public"

http://sante-medecine.commentcamarche.net/news/113869-autisme-l-hotel-de-ville-de-paris-s-illumine-en-bleu-pour-sensibiliser-le-public

 

02 Avril - Acturank : "Le monde s'éclaire en bleu pour l'autisme le 02 Avril"

http://www.acturank.com/article11179.html

 

02 Avril - Acturank : "L'hôtel de ville de Paris s'habillera de bleu le 02 Avril au soir pour la journée mondiale de l'autisme"

http://www.acturank.com/article11168.html

 

 

 

 

 

 

 

 



Repost 0

Présentation

  • : autisme
  • autisme
  • : Vue générale de l'autisme en France, témoignages.
  • Contact

Profil

  • mag2
  • Autre blog :
http://blogs.lexpress.fr/the-autist/
  • Autre blog : http://blogs.lexpress.fr/the-autist/

Humour