Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 10:42

Témoignage d'une psychomotricienne sur le forum de Doctissimo

 

 

Je souhaiterais aborder le sujet de la formation des psychomotriciens concernant l'autisme. Il est de notoriété publique sur ce forum que toutes les écoles ne se valent pas en matière d'enseignement.

Je suis moi-même diplômée de l'école de Lille. Et de ça, je ne tire vraiment aucune fierté, bien au contraire. Si j'avais su qu'il existait de telles différences entre les écoles avant d'y entrer, j'aurais été passer le concours à Toulouse.

J'ai du supporter pendant 3 ans une panoplies d'inepties, des théories farfelues sans aucun fondement, et ce surtout dans le domaine de l'autisme. En 3 ans, nous avons eu quelque chose comme 1h de cours sur les méthodes ABA et TEACCH, et c'était sans grande conviction.

D'ailleurs, l'autisme était assez peu abordé, ce que j'ai trouvé fort dommage.

 J'ai été en stage dans un CMP, et la psychomotricienne était contrainte de faire de la pataugeoire, alors même s'il y a moyen d'utiliser l'outil physique (le bassin) sans y associer les théories, le bât blesse lors des réunions de synthèse où les vidéos de séances étaient reprise par un professeur D. souvent mentionné.

J'ai rencontré énormément de professionnels fermés à toute ouverture et je voulais donner un point de vue de jeune professionnelle pour témoigner du fait que le malaise n'est pas ressenti que par les parents

J'ai remarqué que certains parents fuient les psychomotriciens de notre école, ou des autres écoles enseignant majoritairement selon les théories psychanalytiques.

Heureusement, je ne suis pas du genre à gober tout ce qu'on me dit sans remettre en question la "science" citée et j'ai recherché un peu partout des renseignements, des témoignages de familles, j'ai notamment beaucoup fréquenté ce forum.

 

A la fin de mes études, je n'ai pas pu me résoudre à postuler dans les CMP et hôpitaux de jour du Nord de la France, de peur que les cadres tentent de m'imposer leurs théories à la noix et me forcent à faire du packing et de la pataugeoire.

 

Aujourd'hui, je cherche des solutions de formation pour pouvoir à nouveau travailler auprès d'autistes, pour pouvoir acquérir une expérience qui me manque terriblement.

Mais je souhaitais également poster ce message, pour que les familles qui nous fuient réalisent également que nous ne sommes pas que des "psychomotriciens de Lille" et qu'avoir été dans cette école ne signifie pas être d'accord avec ce qui nous a été enseigné.

Je vous remercie tous d'avoir contribué à ce que je garde une ouverture d'esprit sur ce sujet, de m'avoir permis de ne pas être aveuglée par les principes sans fondement qu'on tentait de m'inculquer. Et j'espère que ce sujet me permettra d'échanger plus directement avec vous, notamment sur les attentes que les parents ont envers la psychomotricité. Parce que pour moi il ne peut y avoir de prise en soin d'un enfant sans concertation avec les parents.

 

 

Une jeune psychomotricienne.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pierre sans 11/04/2012 10:54

Ce que racontez est crédible mais... à peine! Je dois en dépit de mon grand âge être bien naïf. Là où je travaile (encore) nous avons une psychomot. qui a fait son stage chez Bernadette Rogé, une
"grande prêtresse" de TEACCH pourtant, mais cette fille est libre, elle ne cherche pas à nous vendre du TEACCH à bout bout de champ. Ne dramatisez pas, vous trouverez des boîtes où l'on garde son
libre arbitre et où les théories patapsychanalytiques que vous décrivez sont prises avec un certain recu, voire avec humour. Bon courage, le soin des autistes a besoin de psychomots. Nous dans
l'Aude avons eu des difficultés à en trouver.

Présentation

  • : autisme
  • autisme
  • : Vue générale de l'autisme en France, témoignages.
  • Contact

Profil

  • mag2
  • Autre blog :
http://blogs.lexpress.fr/the-autist/
  • Autre blog : http://blogs.lexpress.fr/the-autist/

Humour